Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
[wpml_language_selector_widget]

Des Mehitzot au design unique

La fonction première d'une mehitza dans une synagogue est d'établir une séparation entre la zone de prière des hommes et celle des femmes (le Ezrat nashim).

Cette pratique remonte à l’époque du Beit Hamikdash, au cours de laquelle le terme « ezrat nashim » semble avoir été inventé. Au fil des années, la nécessité de cette séparation s’est transformée en une exigence plus complexe et plus difficile. La mehitza a pour mission non seulement de délimiter les frontières entre les sexes, mais aussi d’assurer une visibilité confortable et digne aux femmes, tout en servant d’élément artistique bien conçu pour favoriser un sentiment d’espace plutôt que celui d’un mur.

Les mehitzot traditionnelles occupent une place centrale dans l’esthétique de la synagogue. Souvent conçues comme des cloisons décoratives en bois, elles délimitent la Ezrat Nashim de la zone de prière des hommes. Leur partie supérieure comporte souvent des ouvertures dessinées et sculptées (parfois recouvertes d’un rideau décoratif assorti).

Outre l’élégance, l’efficacité et le confort d’utilisation sont d’une importance capitale lors de la conception d’une mehitza. Les mehitzot traditionnelles peuvent prendre la forme d’une structure fixe et solide, composée de panneaux de bois épais et minutieusement sculptés, ou au contraire être mobiles ou pliantes – avec une structure composée de panneaux facilement transportables et stockables.

Chez Lavi Furniture, nous adaptons chaque mehitza aux besoins uniques de la congrégation, en tenant compte de la structure de la synagogue en termes de taille, de forme et de fonctions, tout en accordant une attention particulière aux besoins des fidèles.